A couper le souffle

A couper le souffle Littéralement, la muraille de Chine laisse le souffle court. Arrivés sur le site de Mutianyu, la vue de ses remparts s’impose à nous comme la chose la plus excitante qui soit.Cette nouvelle merveille du monde n’attend que nous.

C’est alors le cœur vaillant que nous affrontons les marches plutôt que d’emprunter la montée en télécabine. C’est l’ambition qui nous porte, ce désir ardent, cette sorte d’appétence pour réussir. Gravir la pierre, atteindre le sommet, accompagnés de ce cœur qui bat dans les tempes.

Nous y sommes.

Loin de la suffocante foule pékinoise, au dessus du village de Mutianyu, au cœur des montagnes, tout prend sens. Une vue exceptionnelle n’empêche pas moins de réaliser la folie de tels travaux. Ces remparts, réputées pour être le plus grand cimetière du monde où 10 millions d’ouvriers y ont laissé la vie, forment la structure architecturale la plus importante jamais construite par l’Homme, à la fois en longueur, en surface et en masse. Ils ne nous restent plus qu’à la parcourir sous le soleil, de tour en tour ; de grimper, de rencontrer, de rire, et d’être ébloui.

Une visite éprouvante et splendide, à conclure avec une descente en toboggan pour les amoureux de la glisse ; pour une dernière, et différente, capture de ces paysages qui resteront gravés dans nos souvenirs pour encore longtemps.

Elise Pierrat