Ambre Maitre et Elise Pierrat

Ambre Maitre et Elise Pierrat

Il est 5 heures du matin, vous arpentez les rues de Shanghai à la recherche d’une bouillie de riz bien riche pour démarrer la journée, après une soirée arrosée passée dans les fameux karaokés de la ville. A mi-chemin de votre périple, vous tournez la tête un instant et vos yeux écarquillés se posent sur une vieille dame qui semble se battre au ralenti avec un ennemi invisible.Interloqué, le cerveau encore quelque peu engourdi par les vapeurs de Baiju, vous vous demandez, ce que font ces gens, sur un pied, une main au sol, à regarder vers le leverdu soleil ? Ne leur demandez pas, au risque de les interrompre dans leur travail sur l’énergie vitale, ce petit groupe que vous apercevez pratique le Qi Gong !

Le Qi Gong est un peu à la Chine ce que le yoga est à l’Inde. Ni danse ni art martial, il s’agit plutôt d’une gymnastique traditionnelle de santé chinoise, fondée sur la connaissance et la
maîtrise de l’énergie vitale. Mouvements lents, exercices de respiration, de concentration et automassages, permettent à ceux qui le pratiquent, d’éviter les maladies. Eh oui, les chinois pensent fermement que le Qi Gong vaut mieux que de l’ibuprofène, ou autre médicament chimique et ils n’ont surement pas tort. Comme le veut le fameux dicton, il vaut mieux prévenir que guérir, et les chinois en sont plus que conscients.

Le Qi Gong (« Qi » pour énergie, « Gong » pour travail) constitue l’une des branches de la médecine traditionnelle chinoise, à côté de l’acupuncture, des massages, de la pharmacopée et de la diététique. En Chine, il est surtout utilisé dans un but préventif pour rester en bonne santé, mais aussi à des fins curatives. Il faut savoir que l’on ne va pas chez le médecin traditionnel lorsque l’on est malade en Chine, mais plutôt pour rester sain. Petit
tip : vous ne payez pas lorsque vous êtes malade, car le médecin estime qu’il n’a pas bien fait son travail si vous l’êtes !
« Un des grands principes est que les maladies se produisent à cause du blocage de l’énergie qui circule dans le corps selon des canaux spécifiques appelés méridiens« , explique Ke Wen, qui a étudié la médecine dans le Yunnan.La pratique du Qi Gong est censée libérer ces canaux lorsqu’ils sont obstrués.

Devenu une tendance, le Qi Gong est maintenant pratiqué à travers le monde, notamment en France et pourquoi pas par vous !

Ambre Maitre et Elise Pierrat

Compétences

Posté le

26 mars 2017

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *