Brice Pedroletti

Brice Pedroletti

Le premier jour à Pékin a été marqué par la visite de la Cité Interdite, de la fatigue (après 10 heures d’avion) et d’une grosse chaleur. Elle aura été marquée également par la rencontre avec Brice Pedroletti. Ce journaliste correspondant pour Le Monde en Chine est passé nous voir dans notre Hutong, c’est-à-dire un des ensembles de bâtiments typiques de Pékin, ou se trouvait notre hôtel. C’est dans la cour de notre habitat que nous avons pu échanger sur son métier et sur la difficulté du journalisme en Chine, pays où la liberté d’expression n’existe pas.

Brice Pedroletti nous a présenté son métier et son poste, c’est-à-dire celui de journaliste correspondant, il est donc salarié chez Le Monde, mais n’est pas basé en France mais à Pékin. Il est le journaliste qui s’occupe de toute l’actualité qui émane du pays, quelles soient de nature politique, internationale ou économique. C’est justement sur ce dernier sujet que Brice Pedroletti est spécialiste.

Avant d’avoir ce poste à Pékin il a été chargé des sujets économiques en Chine, basé à Shanghai, et avant ça des sujets économiques au Japon. Mais c’est devant le jeu de chaise musicale des postes de correspondant et de la suppression de certaines d’entre elles que notre journaliste a été propulsé à la capitale de l’empire du milieu.

Nous avons pu parler des contraintes du métier de journaliste en Chine. Il est lui, à titre personnel, libre d’écrire sur ce qu’il veut, et de la façon dont il veut que cela prenne forme, puisqu’il est journaliste français et qu’il est diffusé par un organe de presse français. Néanmoins, malgré cette apparente liberté il nous a confié avoir déjà été suivi dans la rue. Il nous a également parlé d’un reportage qu’il a tenté de tourner au Tibet. Seulement il était contraint par les autorités chinoises à suivre des directives très strictes, l’empêchant de rencontrer des gens et de faire son métier…

Maxime Wangrevelain et Ophélie Pichlack

Compétences

Posté le

1 juin 2017

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *